Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CGT Inergy (Groupe Plastic Omnium)CHSCT..25/09/2012..Guérir la Surdité..

Publié le par chsct cgt inergy

  

 

 

 

Guérir la surdité

 

grâce à des cellules souches

 

Selon une récente étude, des chercheurs ont réussi à régénérer des neurones auditifs endommagés de rongeurs à partir de cellules souches embryonnaires humaines.

 

 

Sera-t-il bientôt possible pour les personnes sourdes de retrouver pleinement l'usage de leurs oreilles ? Si les implants permettent de soigner l'altération des cellules sensorielles de cet organe, ils sont revanche inefficaces en ce qui concerne la défaillance des neurones du nerf auditif.

 

C'est ce type de surdité, dite "neuropathie auditive", que des chercheurs anglais souhaitent traiter. Et ils seraient sur la bonne voie : lors d'une expérience, récemment publiée dans la revue Nature, ils ont réussi à rétablir l'ouïe chez des gerbilles grâce à de la thérapie génique.

Ces rongeurs, aux canaux auditifs proches de ceux des humains, ont d'abord été rendus sourds via l'injection d'un produit toxique. Des cellules souches humaines, ayant comme particularité de se dupliquer pour faire fonctionner chaque partie du corps, ont ensuite été prélevées avant d'être transformées en cellules nerveuses auditives.

 

Près de la moitié de leur faculté retrouvée

 

Les chercheurs ont ensuite implanté ces nouvelles cellules dans l'oreille interne des gerbilles. Dix semaines plus tard, ils constatent que la greffe fonctionne : les cellules neuronales se sont développées sur le nerf auditif, permettant de nouveau au cerveau de recevoir un signal acoustique sous forme d'impulsions nerveuses.

 

Après vérifications par stimuli, il s'avère que les cobayes ont récupéré jusqu'à 46% de leur audition. À l'inverse, des gerbilles n'ayant pas reçu d'injections sont restées sourdes. "S'il s'était agi d'un patient humain, cela serait comme passer de sourd au point de ne pas pouvoir entendre un camion dans la rue, à être capable d'avoir une discussion dans une pièce", a expliqué l'auteur principal de l'étude Marcello Rivolta.

 

Restaurer d'autres fonctions

 

Ce dernier a néanmoins tenu à préciser : "il ne s'agit pas d'une restauration totale et elle reste variable, mais, en moyenne, c'est le genre d’améliorations que l'on constate". Si ces résultats sont encourageants, des tests sur des humains pourraient s'avérer plus dangereux : l'étude précise que cette thérapie risque de donner naissance à des cellules tumorales.

Il faudra donc attendre plusieurs années avant de pouvoir s'assurer de la sécurité de cette procédure. Mais à long terme, les chercheurs espèrent utiliser cette thérapie pour restaurer d'autres fonctions sensorielles comme l'odorat ou la vue.

 

 

Mr BURELLE….ECOUTEZ LA CGT…

 

 

 

 

 

Commenter cet article