Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CGT Inergy (Groupe Plastic Omnium)CHSCT..2014..Psychologie du Travail...

Publié le par chsct cgt inergy

Psychologie

 

 

du

 

 

travail

 

 

 

 

Dans un monde en pleine mutation et dans un contexte de compétition économique exacerbée, la psychologie du travail et des organisations fait l'objet d'une demande sociale de plus en plus forte.

 

Aux astreintes physiques traditionnelles se sont progressivement substituées des contraintes psychologiques.

 

De fait, la santé psychologique au travail est une problématique qui préoccupe de plus en plus les organisations …

 

 

Dans un monde en pleine mutation et dans un contexte de compétition économique exacerbée, la psychologie du travail et des organisations fait l'objet d'une demande sociale de plus en plus forte.


Dans les entreprises, on fait de plus en plus souvent appel aux services de psychologues pour développer un climat de travail qui suscite la créativité, l'initiative, la motivation et l'engagement personnel des employés.


Aux astreintes physiques traditionnelles se sont progressivement substituées des contraintes psychologiques. A l’avenir, les entreprises qui auront le plus de chances de réussir seront celles qui aideront les individus à faire face au stress et qui sauront organiser le milieu de travail afin qu’il soit mieux adapté aux aptitudes et aux aspirations de chacun de ses employés.


En effet, à mesure de la tertiarisation de l’économie d’une part, et de la meilleure prise en compte de la pénibilité physique du travail par les progrès de la mécanisation d’ autre part, les problèmes de souffrance psychologique au travail apparaissent de plus en plus impactant la productivité de l’entreprise, ou les taches intellectuelles et relationnelles deviennent primordiales.


De fait, la santé psychologique au travail est une problématique qui préoccupe de plus en plus les organisations. Une organisation dont les travailleurs souffrent de troubles psychologiques ou simplement de manque de motivation souffre inévitablement au niveau de son efficacité organisationnelle.


La violence au travail est un phénomène préoccupant et en forte progression et ses répercussions sur la santé (en particulier dépressions nerveuses et atteintes cardio-vasculaires) font l'objet d'études menées par les médecins et les psychologues du travail. Ils témoignent des pathologies nouvelles qui touchent aujourd'hui toutes les catégories de salariés. On est passé de la notion de contrainte physique à la notion de contrainte morale induite par la domination inhérente à une organisation hiérarchisée.


Les entreprises et les pouvoirs publics ont été ainsi conduits à prendre des mesures pour prévenir et tenter de réduire les conséquences des pathologies psychologiques au travail que les profondes transformations du milieu du travail (restructuration à répétition, délocalisations, fusions, acquisitions etc.) alliées à une rapidité de l'information qui dicte des réponses/réactions " en temps réel " font croitre en fréquence et en gravité inexorablement.

Les enjeux majeurs qui occupent une place centrale dans l’exercice de la profession de psychologue du travail sont :

  • la santé au travail, le stress et l’épuisement professionnel
  • la lutte contre le harcèlement moral ou sexuel
  • les méthodes de résolution de conflits et malentendus qui enveniment les relations
  • l’amélioration des communications internes
  • la formation et l’accompagnement des cadres et des collaborateurs
  • l’aide à la gestion de l’emploi et de la carrière (bilans de compétences, etc.)
  • le développement organisationnel et la facilitation des changements dans le travail
  • la formation des groupes et l’animation d’équipe

La psychologie du travail est ainsi associée à des interventions diverses : recrutement, affectation (évaluation, sélection, intégration, orientation…), formation, conception des postes et aménagement des conditions de travail créant un environnement qui stimule le moral et la productivité, gestion de personnel (motivation, implication, attitudes, management, travail en équipe et réussite du groupe, conflits …), prévention des accidents et des pathologies au travail (stress, harcèlement …)..

 

Le stress professionnel

Le stress professionnel apparaît comme l'un des nouveaux risques majeurs auquel les organisations et entreprises doivent faire face.


Il s'agit d'un risque professionnel à double titre : des études scientifiques ont mis en évidence des liens entre des situations de travail stressantes et l'apparition de problèmes de santé mineurs ou de maladies plus sérieuses, et le stress contribue à la survenue de certains accidents du travail.


Le stress lié au travail est à la fois une source de souffrance humaine, et nuit considérablement aux résultats de l’entreprise (absentéisme, baisse de productivité et risques d’accidents).La perturbation de la concentration nécessaire à la tâche induite par le stress entraîne en effet des erreurs et des oublis, des difficultés à prendre des initiatives ou des décisions, etc.


Si la situation stressante se prolonge dans le temps et/ou si elle est très intense, l'organisme s'épuise. Les différents symptômes s'aggravent et/ou se prolongent entraînant des altérations de la santé qui peuvent devenir irréversibles. Les relations entre certains facteurs professionnels de stress et le risque d’accident cardio-vasculaire ont été très largement documentées. Les dégâts du stress sont de plus en plus évidents: du mystérieux syndrome d’épuisement nommé Burn-out en américain, au spectaculaire Karoshi Japonais.

Les entreprises peuvent réduire les effets toxiques du stress en valorisant et en reconnaissant le travail des personnes, en agissant sur leur environnement hiérarchique et relationnel et en repensant l’organisation du travail.

Le harcèlement psychologique au travail

Il s’agit de toutes manœuvres effectuées de manière répétée et sur une certaine durée, ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte aux droits et à la dignité des salariés, de compromettre leur avenir professionnel ou d’altérer leur santé physique ou mentale.

 

 

Il y a harcèlement sexuel lorsqu’une personne fait subir à un salarié ou un candidat à l’embauche des contraintes ou pressions en vue d’obtenir des faveurs de nature sexuelle. Les victimes ou témoins de tels actes bénéficient d’une protection.
La loi no 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale a introduit des dispositions pour contrer le harcèlement psychologique au travail.
Les employeurs ont donc l'obligation de fournir un milieu exempt de harcèlement et de faire cesser celui-ci lorsqu'il se manifeste

 

.

 


L'employeur a un rôle majeur dans la violence subie au travail du fait de l'organisation du travail, des conditions de travail, des rapports entre individus et entre individu et hiérarchie.


Le code du travail précise notamment que toute rupture d’un contrat de travail qui résulterait d’un harcèlement, serait nulle de plein droit.
Le Médecin du Travail doit prendre en charge la violence au travail

  • tout salarié peut solliciter une visite auprès de son médecin du travail
  • il peut aider à transformer la situation de harcèlement en conflit qu'un dialogue pourra tenter de résoudre.
  • Il peut alerter l'employeur d'une situation de violence à laquelle il faut remédier et engager le dialogue sur les conditions de travail générant des souffrances.
  • Il peut poser le problème en CHSCT (comité d'hygiène et de sécurité et de conditions de travail) où il est débattu avec les représentants du personnel et l'employeur et améliorer l’information sur les problèmes de violence.
  • Il peut aider le salarié à analyser, élaborer, délibérer et prendre des décisions qui concernent sa santé.
  • il peut donner un avis d' inaptitude au poste de travail ( avec l' accord de l' intéressé) au cours d' un seul examen pour faire cesser une situation qu'il juge dangereuse pour la santé de l' individu: il utilise la procédure urgente de déclaration d 'inaptitude en cas de danger immédiat pour l' intéressé ou les tiers . Code du Travail, article R 241-51-1. Le salarié sera reclassé ou licencié pour inaptitude On évite ainsi une démission voire un licenciement pour faute grave ou lourde.

L'inspecteur du travail peut intervenir en cas de conflit, et sur des demandes d’intervention par écrit des victimes de harcèlement.

 

Commenter cet article